Project Overview

Representing Genitalia in the Ancient Mediterranean

Thomas R. Blanton IV, Philippe Guillaume, Sandra Jaeggi-Richoz, and Joy Rivault

 This project sheds light on a cluster of topics that previous generations have closely guarded by taboo: sex and sexuality, the genitalia (vulva, vagina, uterus; phallus, testicles), and the nourishing breast. Although these topics are vital for understanding ancient perceptions of gender, sexuality, and the human life cycle, much of the relevant material—including statuary, frescoes, vase paintings, herms, votives and figurines, gems and amulets, and ceramic breast pumps, among others—remains hidden away in the vaults of museums, uncataloged and unpublished. This project aims to identify, catalog, and publish in an online database previously unknown and under-researched material related to sexuality, the genitalia, and procreation, aspects of the human life cycle that have until recently been insufficiently integrated into scholarly reconstructions of ancient Mediterranean cultures.

 

Project Overview

The current project is part of a multi-year investigation of depictions of genitalia in the Mediterranean basin in antiquity. The project has four related components:

1. The project aims to promote research on depictions of human genitalia in the ancient Mediterranean by organizing and hosting international workshops and conferences dedicated to the academic study of this material. The inaugural workshop, held at the University of Fribourg on Oct. 11, 2018, was entitled “The Phallus in All Its ‘Glory’: International Colloquium.” The workshop was formed when Sandra Jaeggi-Richoz and Philippe Guillaume invited Thomas R. Blanton IV to present a public lecture on the Judaic practice of circumcision. Inspired by the workshop, Jaeggi-Richoz and Blanton decided to initiate a collaboration, which quickly grew to include Guillaume and Joy Rivault, the current project team. We expect to organize additional workshops and conferences in the future.

2. The project aims to publish high-quality academic studies focused on artistic representations of genitalia in the ancient Mediterranean. Our first publication, consisting of papers presented at the 2018 workshop in Fribourg, albeit substantially augmented by the inclusion of articles by classicists, egyptologists, and archaeologists, is scheduled for publication in January 2021 in a special issue of Archimède: Archéologie et histoire ancienne entitled “Le Phallus dans l’Antiquité” / “The Phallus in Antiquity.” Sandra Jaeggi-Richoz has played an active role in organizing the special issue. We expect more publications to follow.

3. The website and blog, Genitalia & Co.: Représenter les organes génitaux dans la Méditerranée antique / Representing Genitalia in the Ancient Mediterranean make available academic discussions of ancient art and statuary depicting human genitalia and the nourishing breast, with a particular focus on the cultural codes communicated by this material, conveying information pertaining to sex and gender, ethnic affiliation, social and economic relations, infant care, and protection from hostile forces including the evil eye, among others. The site was visited over 1,000 times during the month of its initial launch, July 2020. Joy Rivault has played an especially active role in curating the blog.

4. Lastly, the project teamplans to catalog and make publicly available as much of the relevant artistic material as possible in a freely accessible online database. Although of material has already been published on the subject (see the project bibliography on the Genitalia & Co. website), much more remains unpublished and uncataloged in museums. It is our intention to locate this material so that it can be photographed, described, and included in the open-access, searchable database that we plan to create. The project will therefore be a boon to scholarship on the cultures of the ancient Mediterranean basin and the history of artistic depictions of genitalia, making available high-quality images for the purpose of research to scholars internationally.

 

Représenter les organes génitaux dans la Méditerranée antique

Thomas R. Blanton IV, Philippe Guillaume, Sandra Jaeggi-Richoz et Joy Rivault

Ce projet met en lumière un ensemble de sujets que les générations précédentes ont étroitement gardés sous silence : le sexe et la sexualité, les organes génitaux (vulve, vagin, utérus ; phallus, testicules), et le sein nourricier. Bien que ces sujets soient essentiels à la compréhension des perceptions anciennes du sexe, de la sexualité et du cycle de vie humain, une grande partie du matériel pertinent – notamment les statues, les fresques, les peintures sur vase, les piliers hermaïques, les offrandes votives et les figurines, les pierres précieuses et les amulettes, et les tire-lait en céramique, entre autres – reste caché dans les entrepôts des musées, non catalogué et non publié. Ce projet vise à identifier, cataloguer et publier dans une base de données en ligne des documents jusqu’alors inconnus et peu étudiés concernant la sexualité, les organes génitaux et la procréation, des aspects du cycle de vie humain qui ont été jusqu’à récemment insuffisamment intégrés dans les reconstitutions scientifiques des anciennes cultures méditerranéennes.

 

Aperçu du projet

Le projet actuel s’inscrit dans le cadre d’une enquête pluriannuelle sur les représentations des organes génitaux dans le bassin méditerranéen de l’Antiquité. Le projet comporte quatre volets connexes :

1. Le projet vise à promouvoir la recherche sur les représentations des organes génitaux humains dans la Méditerranée antique en organisant et en accueillant des ateliers et conférences internationaux consacrés à l’étude universitaire de ce matériel. L’atelier inaugural, qui s’est tenu à l’Université de Fribourg le 11 octobre 2018, était intitulé « Le phallus dans toute sa ‘gloire' » : Colloque international ». L’atelier a été créé lorsque Sandra Jaeggi-Richoz et Philippe Guillaume ont invité Thomas R. Blanton IV à présenter une conférence publique sur la pratique judaïque de la circoncision. Inspirés par l’atelier, Jaeggi-Richoz et Tom Blanton ont décidé de lancer une collaboration, qui s’est rapidement développée pour inclure Philippe Guillaume puis Joy Rivault, l’équipe actuelle du projet. Nous espérons organiser d’autres ateliers et conférences à l’avenir.

2.  Le projet vise à publier des études académiques de haute qualité axées sur les représentations des organes génitaux dans la Méditerranée antique. Notre première publication, composée de communications présentées lors de l’atelier de 2018 à Fribourg, bien que considérablement augmentée par l’inclusion d’articles de spécialistes des Lettres Classiques, d’égyptologues et d’archéologues, est prévue pour janvier 2021 dans un numéro spécial d’Archimède : Archéologie et histoire ancienne intitulé « Le Phallus dans l’Antiquité ». Sandra Jaeggi-Richoz a joué un rôle actif dans l’organisation de ce numéro spécial. Nous espérons que d’autres publications suivront.

3. Le site web et le blog, Genitalia & Co : Représenter les organes génitaux dans la Méditerranée antique / Representing Genitalia in the Ancient Mediterranean met à disposition des discussions académiques sur l’art et la statuaire antiques représentant les organes génitaux humains et le sein nourricier, avec un accent particulier sur les codes culturels communiqués par ce matériel, véhiculant des informations relatives au sexe et au genre, à l’appartenance ethnique, aux relations sociales et économiques, aux soins aux nourrissons et à la protection contre les forces hostiles, y compris le mauvais œil, entre autres. Le site a été visité plus de 1 000 fois au cours du mois de son lancement initial, en juillet 2020. Joy Rivault a joué un rôle particulièrement actif dans la création du blog.

4. Enfin, l’équipe du projet prévoit de cataloguer et de mettre à la disposition du public autant de matériel pertinent que possible dans une base de données en ligne accessible gratuitement. Bien que des documents aient déjà été publiés sur le sujet (voir la bibliographie du projet sur le site web de Genitalia & Co.), beaucoup d’autres restent inédits et non catalogués dans les musées. Nous avons l’intention de localiser ce matériel afin qu’il puisse être photographié, décrit et inclus dans la base de données en libre accès et consultable que nous prévoyons de créer. Le projet sera donc une aubaine pour la recherche sur les cultures de l’ancien bassin méditerranéen et l’histoire des représentations artistiques des organes génitaux, en mettant à la disposition des chercheurs du monde entier des images de haute qualité à des fins de recherche.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search